fbpx

Comment gérer le pic de trafic sur votre site durant les soldes ?

Comment gérer le pic de trafic sur votre site durant les soldes ? 940 788 DJM digital

Les soldes représentent un véritable défi en termes de maintien des performances pour votre e-shop. Les pics de trafic peuvent mettre à rude épreuve votre site. Comment gérer l’afflux de visiteurs, anticiper l’ampleur du trafic et maintenir un bon temps de chargement des pages ? Quels outils utiliser pour évaluer et améliorer vos performances ? Nos experts vous délivrent leurs conseils pour appréhender cette période sereinement.

Anticipez les pics de trafic sur votre site web

Lancement de campagnes publicitaires

Lorsque vous lancez une campagne publicitaire, créez du contenu viral, augmentez votre budget média ou proposez des promotions attractives, vous pouvez vous attendre à une augmentation soudaine du nombre de visiteurs simultanés sur votre e-shop. Ce pic, mesuré par rapport à la moyenne habituelle de visites, est un bon indicateur de l’attractivité de votre offre, mais il peut poser des problèmes techniques s’il n’est pas bien géré.

Pics saisonniers

Les pics peuvent également être dû à des saisonnalités au sein de votre secteur, comme typiquement durant les soldes. Les outils d’analyse du trafic comme Google Analytics, Google Search Console, Semrush ou encore Matomo peuvent fournir des informations précieuses sur le volume de trafic, les sources de trafic et le comportement des visiteurs tout au long de l’année. Ces données historiques vous aideront à anticiper les pics de trafic saisonnier et les périodes à risque, à comprendre leurs causes et à planifier vos stratégies pour les gérer efficacement.

Pics d’interactions et de requêtes

Il est également crucial de comprendre que les pics ne sont pas seulement liés à une augmentation du nombre de visiteurs, mais aussi à l’augmentation des interactions et requêtes sur votre site. Ces dernières peuvent être des clics sur des liens, des ajouts au panier ou encore des chargements de pages. Ces éléments contribuent à la charge globale sur les serveurs de votre site, pouvant potentiellement affecter sa performance et sa disponibilité.

Connaître les capacités de son site

Il est essentiel de connaître la capacité de votre site à gérer une charge de trafic élevée. Cela implique une bonne connaissance de l’architecture technique de votre site, de la disponibilité de vos serveurs et de leur capacité à gérer un grand nombre de requêtes simultanées. Une bonne préparation peut vous aider à éviter que votre site ne devienne indisponible ou très lent lors d’un pic de trafic.

Les conséquences d’un pic de trafic mal géré

Impact sur la performance du site

Une des conséquences majeures est la détérioration de la vitesse de chargement. Un afflux soudain et massif de visiteurs peut en effet surcharger les serveurs, ralentissant ainsi le temps de réponse du site. En outre, le nombre de requêtes simultanées peut augmenter de façon exponentielle, mettant à l’épreuve la capacité de votre infrastructure à traiter ces demandes.

Dans le pire des scénarios, un site peut devenir complètement indisponible, incapable de gérer la charge de trafic soudaine. Cela peut se traduire par des pages qui ne se chargent pas, des transactions interrompues ou des fonctionnalités qui cessent de fonctionner.

Influence sur l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur est directement influencée par la manière dont votre site réagis aux pics de trafic. Un site web lent ou indisponible peut frustrer les utilisateurs, les poussant à abandonner leurs achats ou à chercher des alternatives. Cela peut dès lors avoir un impact considérable sur la satisfaction des utilisateurs et leur volonté de revenir sur votre site à l’avenir.

Conséquences sur le taux de conversion

Ces problèmes techniques peuvent avoir des implications directes sur votre taux de conversion. En effet, un site lent ou indisponible ne permet pas aux visiteurs de réaliser leurs achats, ce qui peut entraîner une chute significative de vos ventes. Une mauvaise expérience utilisateur peut également dissuader les visiteurs de finaliser leur achat, réduisant ainsi le nombre de conversions malgré un trafic élevé.

Selon plusieurs études, une différence d’une seconde seulement peut entraîner une réduction de 7% des conversions.

Effet sur la réputation de la marque

Un pic de trafic mal géré peut ternir l’image de votre marque aux yeux des consommateurs. Un site inaccessible ou lent peut donner l’impression d’un manque de professionnalisme et de fiabilité, entraînant une perte de confiance des clients envers votre marque. De plus, les problèmes techniques rencontrés peuvent nuire à la crédibilité de votre entreprise, surtout si les clients insatisfaits partagent leurs expériences négatives en ligne.

Perte de données dues aux limites de votre CMP

En période de pics de trafic, il est crucial de garder à l’esprit les limites de données imposées par votre Consent Management Platform (CMP) utilisée pour le Consent Mode. Selon la solution choisie, des restrictions peuvent exister quant au nombre d’utilisateurs ou de pages vues pouvant être traitées simultanément. Si ces limites sont dépassées, il existe un risque de perte de données précieuses liées au suivi des consentements des utilisateurs. Assurez-vous de connaître ces limites et de surveiller de près l’utilisation de votre CMP pendant les périodes de forte affluence. En anticipant ces contraintes et en ajustant vos paramètres en conséquence, vous pouvez garantir la préservation de vos données de suivi et maintenir la conformité avec les réglementations sur la protection des données.

Préparez votre infrastructure technique

Concevoir une architecture résiliente

Pour assurer la résilience de votre site face aux pics de trafic, une architecture bien pensée est essentielle. Voici quelques étapes clés pour y parvenir :

  1. Optimisation du code et des ressources

    • Réduire les temps de réponse des serveurs : Assurez-vous que le code de votre site est optimisé. Des scripts lourds et des images non optimisées peuvent ralentir votre site.
    • Minification des ressources : La minification du code consiste à réduire la taille du code en éliminant les espaces inutiles, les commentaires et autres éléments non essentiels.
    • Formats d’images modernes : Utilisez des formats d’images modernes et adaptés pour améliorer les performances de chargement.
  2. Système de cache

    • Utilisation d’un système de cache : permet de réduire significativement la charge sur les serveurs en stockant des versions statiques des pages fréquemment demandées.
    • Mise en cache des ressources statiques : Activez le cache sur votre serveur web pour les éléments qui ne changent pas souvent, comme les images, les fichiers CSS, JavaScript, et les pages HTML.  Cela permet de stocker ces fichiers dans le cache du navigateur de l’utilisateur, évitant ainsi leur re-téléchargement à chaque visite et améliorant la vitesse de chargement de votre site.
  3. Répartition de la charge et CDN

    • Load Balancing : Répartissez la charge sur plusieurs serveurs ou instances pour réduire le risque de défaillances. Le load balancing permet de distribuer uniformément le trafic entrant sur plusieurs serveurs, ce qui empêche un seul serveur d’être surchargé et améliore la disponibilité et la fiabilité de votre site. 
    • Content Delivery Network (CDN) : Utilisez un CDN pour répartir la charge et améliorer les temps de chargement des contenus statiques. Un CDN fonctionne en stockant des copies de votre contenu sur des serveurs situés à divers endroits géographiques. Cela réduit la distance entre le serveur et l’utilisateur, accélérant ainsi la livraison des contenus et améliorant l’expérience utilisateur globale. 
  4. Tests de montée en charge et scalabilité

    • Simulations de charge : Réalisez des simulations pour évaluer la capacité de votre infrastructure. Testez divers scénarios pour identifier les limites des systèmes existants.
    • Solutions scalables : Assurez-vous que votre hébergeur propose des solutions évolutives. L’hébergement cloud est souvent plus flexible et scalable que les solutions traditionnelles.
  5. Protection contre les attaques DDoS

    • Services de protection DDoS : Utilisez les services de protection DDoS offerts par les grands hébergeurs comme Microsoft Azure, Amazon Web Services (AWS) ou OVHcloud. Ces services vous aideront à vous protéger efficacement contre les attaques qui tentent de surcharger votre serveur avec des requêtes malveillantes.
    • Outils de sécurité : Il est possible de mettre en place un Web Application Firewall (WAF) pour protéger votre site contre les menaces. Par exemple, un WAF peut détecter des tentatives de connexion suspectes. Ensuite, des outils comme Fail2Ban, CrowdSec ou SSHGuard analysent les logs du WAF pour repérer les adresses IP malveillantes. Si une adresse IP effectue plusieurs tentatives échouées, ces outils peuvent la bannir en l’ajoutant à un firewall, bloquant ainsi l’accès.
  6. Surveillance en temps réel

    • Outils de monitoring : Mettez en place des outils de surveillance en temps réel pour détecter rapidement les anomalies et intervenir avant que les problèmes ne deviennent critiques. Nous développerons ce point plus tard dans cet article.

L’hébergement : la clé de vos performances

DJM Member
Pour qu’il puisse répondre aux exigences croissantes, il est possible de rendre l’hébergement flexible afin qu’il s’adapte aux charges spécifiques à un moment donné. Grâce à la virtualisation, à la containerisation et à un bon orchestrateur, il est possible d’ajuster les performances de l’hébergement en fonction des besoins. Par exemple, avez-vous besoin de la puissance maximale pendant la nuit lorsque tout le monde dort ? Un serveur agile permet d’ajouter ou de réduire les ressources nécessaires. Cela contribue non seulement à réduire les coûts, mais aussi à résister à un afflux important de visiteurs lors d’un événement.
DJM Member
Régis Therer - Lead Front-end developer

Choisissez un hébergeur performant

Sélectionnez un hébergeur reconnu pour sa fiabilité et sa capacité à gérer des pics de trafic importants. Optez pour des solutions qui offrent des garanties de disponibilité et de support technique 24/7.

Optez pour un hébergement Cloud

L’hébergement cloud est souvent plus flexible et scalable que les solutions traditionnelles. Il permet d’ajuster les ressources rapidement en fonction des besoins, assurant ainsi une meilleure gestion des pics de trafic.

Planifiez des mises à jour et des tests réguliers

Effectuez des mises à jour régulières de votre site et de vos serveurs pour éviter les failles de sécurité et les problèmes de performance. Testez régulièrement votre site pour vous assurer qu’il peut gérer une augmentation soudaine du trafic.

Monitorez votre trafic et vos KPIs

Quels outils utiliser pour analyser le trafic de votre site ? 

Pour analyser le trafic de votre site, plusieurs outils performants sont disponibles. Parmi les plus utilisés, Google Analytics se distingue en offrant une vue d’ensemble du trafic en temps réel, les sources de ce trafic et les pages les plus visitées. En complément, des outils comme Semrush et Similarweb fournissent des fonctionnalités similaires, avec en plus une analyse SEO détaillée et des rapports sur les performances du site.

La surveillance régulière du nombre de visiteurs actifs vous permet d’identifier rapidement les problèmes potentiels. L’analyse du comportement des utilisateurs est également cruciale pour comprendre comment ils interagissent avec votre site, quelles pages ils visitent et comment ils y accèdent. Ces informations sont essentielles pour optimiser l’expérience utilisateur et améliorer la performance globale de votre site.

Quels outils utiliser pour analyser votre infrastructure ? 

Pour surveiller l’état de votre infrastructure et gérer les pics de trafic efficacement, il est indispensable de recourir à des outils de monitoring robustes. Parmi les plus couramment utilisés, on retrouve New Relic, Datadog, Prometheus et Grafana. Ces outils sont largement adoptés pour leur efficacité et leurs fonctionnalités avancées.

L’utilisation de ces outils permet de mesurer les performances de votre site à l’aide d’indicateurs clés. Vous pouvez ainsi évaluer la rapidité de votre site et son efficacité à répondre aux demandes des utilisateurs. En ayant une visibilité en temps réel sur l’état de votre infrastructure, vous êtes mieux préparé à anticiper et à gérer les pics de trafic, assurant ainsi une expérience utilisateur optimale.

Comment suivre vos Core Web Vitals (gratuitement) ?

D’autres KPIs à monitorer sont les Core Web Vitals et le Time to First Byte (TTFB). Ce sont des indicateurs essentiels pour évaluer la qualité de l’expérience utilisateur sur votre site. Les Core Web Vitals comprennent le Largest Contentful Paint (LCP), le First Input Delay (FID) et le Cumulative Layout Shift (CLS). Vous pouvez les analyser en créant votre propre tableau de bord Looker Studio via ce lien.

S’adapter rapidement en cas de pic

Même en planifiant au maximum les pics de trafic, une affluence plus exceptionnelle que prévu peut se produire. Pour que ce succès ne se transforme pas en catastrophe, il est crucial d’intégrer à votre stratégie d’hébergement un aspect décisif : la flexibilité.

Choisissez des ressources flexibles

Les solutions cloud proposées par des prestataires tels qu’Azure, AWS, ou Google Cloud jouent un rôle déterminant dans l’adaptation dynamique des ressources aux besoins fluctuants. Ces plateformes permettent de :

  • Augmenter les capacités à la demande : Vous pouvez rapidement ajouter des serveurs virtuels (VM) ou augmenter les capacités des serveurs existants pour gérer un surcroît de trafic.
  • Redimensionnement automatique : Utilisez des fonctionnalités d’auto-scaling pour que votre infrastructure s’adapte automatiquement à l’augmentation ou à la diminution de la charge.

Augmentez vos ressources en cas de besoin

Les solutions cloud proposées par des prestataires tels qu’Azure, AWS, ou Google Cloud jouent un rôle déterminant dans l’adaptation dynamique des ressources aux besoins fluctuants. Ces plateformes permettent de :

  • Augmenter les capacités à la demande : Vous pouvez rapidement ajouter des serveurs virtuels (VM) ou augmenter les capacités des serveurs existants pour gérer un surcroît de trafic.
  • Redimensionnement automatique : Utilisez des fonctionnalités d’auto-scaling pour que votre infrastructure s’adapte automatiquement à l’augmentation ou à la diminution de la charge.

Implémentez des solutions de régulation de l’affluence

Pour éviter la surcharge et garantir une expérience utilisateur fluide, mettez en place des mécanismes de régulation de l’afflux massif de visiteurs :

  • Files d’attente virtuelles : Utilisez des systèmes de files d’attente pour gérer l’afflux de visiteurs en période de forte affluence, en permettant un accès progressif au site.
  • CDN (Content Delivery Network) : Distribuez le contenu à partir de serveurs proches des utilisateurs pour réduire la charge sur votre serveur principal et améliorer les temps de chargement.
  • Load Balancing : Répartissez la charge entre plusieurs serveurs pour éviter que l’un d’eux ne soit surchargé.

En intégrant ces stratégies, vous serez mieux préparé à gérer des pics de trafic imprévus et à maintenir une performance optimale pour votre e-shop, même lors des périodes de forte affluence.

Conclusion

Gérer les pics de trafic sur votre e-shop nécessite une préparation minutieuse et une infrastructure technique robuste. En anticipant les pics de trafic, en optimisant votre site et en surveillant en temps réel ses performances, vous pouvez assurer une expérience utilisateur fluide et maintenir vos taux de conversion, même lors des périodes de forte affluence. La clé réside dans une bonne préparation et une réactivité accrue pour faire face aux défis posés par les pics de trafic. Adoptez des solutions flexibles et scalables, et assurez-vous d’avoir des mécanismes en place pour réguler et gérer efficacement l’afflux de visiteurs.