Replacez l’utilisateur au coeur de votre stratégie

Approche user-centric: l’humain au cœur de votre business

Approche user-centric: l’humain au cœur de votre business 952 714 DJM digital

Avec l’adoption accélérée du digital et les préoccupations éthiques et environnementales grandissantes, les attentes des clients envers les marques ne sont plus les mêmes.

Aujourd’hui, les consommateurs s’attendent à une expérience de qualité supérieure, fluide et sans frictions, et ce sur l’ensemble des canaux. Mais comment adapter sa stratégie aux besoins des utilisateurs ? Nos experts vous dévoilent leurs meilleurs conseils pour une approche « user-centric » optimale.

Replacez l’utilisateur au coeur de votre stratégie

Transformez votre business pour satisfaire les attentes

1. Créez de la valeur et une relation de confiance

La première étape pour satisfaire les attentes des utilisateurs est de respecter leur vie privée. Vous devez établir une relation de confiance avec eux. Pour ce faire, exploitez les données propriétaires afin de créer un cercle vertueux autour de celles-ci. Autrement dit, optez pour une approche de la data centrée sur la confidentialité et la création de valeur pour l’utilisateur.

Vous devez susciter l’intérêt de vos internautes et leur proposer un échange bilatéral : leurs données personnelles contre un contenu à forte valeur ajoutée. Ce type de contenu, appelé « lead magnet » peut se trouver sous la forme d’articles ou de livres blancs sur des sujets qui intéressent vos prospects, d’offres exclusives ou encore de coaching ou de formations.

2. Analysez les besoins et réévaluez votre stratégie

Cette démarche user-centric commence par l’analyse de la qualité de vos sources de données. En effet, il n’est pas nécessaire de collecter une infinité de données pour être performant. Ne collectez que les données pertinentes pour votre activité et gardez votre focus sur l’expérience client. Vous devez donc définir à l’avance quelles données vous allez récolter, pourquoi et comment vous allez les exploiter. C’est uniquement de cette manière que vous obtiendrez des « smart data ».

Les clients doivent être en mesure d’identifier les avantages qu’ils peuvent tirer en partageant leur données avec vous. Par exemple, s’ils souhaitent entrer en contact et remplissent un formulaire, ils ne seront pas réticents à l’idée de vous partager leur adresse email ou leur numéro de téléphone. En revanche, ils ne verront pas l’intérêt de vous communiquer leur date de naissance, par exemple. Par contre, si vous les informez qu’ils recevront une offre spéciale lors de leur anniversaire, ils comprendront la plus-value de cet échange !

3. Soyez prêts à réorienter votre approche

Le gros atout du marketing digital est que vous pouvez mesurer, en temps réel, la portée de vos actions ainsi que le retour sur investissement. De ce fait, grâce à une certaine flexibilité, il est possible d’optimiser continuellement vos campagnes et d’ajuster votre stratégie en fonction des résultats obtenus.

Cependant, la mesure de bout en bout se complexifie avec la suppression des cookies tiers. Mais le défi reste possible à relever ! Notre conseil est de définir des objectifs communs à tous vos canaux et de favoriser les solutions de mesure globale de vos KPIs. Intégrez toutes vos sources de données les unes avec les autres afin de pouvoir identifier la valeur réelle des profits générés grâce à vos efforts marketing. Pour finir, privilégiez la collaboration entre vos équipes sales et marketing (#smarketing). Vous aurez ainsi une vue globale des actions entreprises et du retour concret que celles-ci auront apporté à votre business. Tous ces conseils vous permettront de remettre l’utilisateur au centre de votre stratégie. La compréhension des besoins et l’analyse du comportement de votre audience-cible via les données first-party sont des challenges qui, si vous les relevez, vous donneront un avantage compétitif majeur.