M-commerce

M-commerce : les best practices du paiement en ligne

M-commerce : les best practices du paiement en ligne 952 714 DJM digital

Dans l’un de nos précédents articles, nous vous parlions de l’ampleur qu’a pris le commerce mobile ces derniers mois. L’abandon de panier, célèbre fléau de l’e-commerce, se dresse depuis toujours comme l’ennemi n°1 des vendeurs online. Afin d’éviter de mettre en péril la rentabilité de vos investissements d’acquisition, il convient d’accorder une attention particulière à ce taux d’abandon de panier, notamment en instaurant un processus de paiement rapide, simple et intuitif.

L’étape la plus importante du parcours d’achat est évidemment l’achat en lui-même, c’est-à-dire le paiement. Lorsque l’utilisateur confirme son achat et est redirigé vers l’interface de paiement, les quelques secondes qui suivent sont décisives. Si les méthodes de paiement proposées ne lui conviennent pas, s’il a le moindre doute sur la fiabilité ou la sécurité de votre site/app, ou si la page ne charge pas assez vite, il pourrait bien faire demi-tour et ne jamais passer à l’achat.

M-commerce

Les méthodes de paiement mobile

Les internautes ont aujourd’hui l’habitude de gérer leurs différentes opérations bancaires directement depuis une app. Ils ont donc pleinement confiance en leur smartphone pour se substituer à leur carte bancaire lorsqu’il s’agit de réaliser des paiements ou investissements.

Pour tirer pleinement parti de cette tendance, les marques doivent leur proposer des moyens de paiements avec lesquels ils sont familiers et auxquels ils font confiance tels que :

  • PayPal,
  • Itsme,
  • L’identification via empreinte digitale,
  • La redirection vers leur app bancaire,
  • Le virement bancaire différé,
  • Le paiement immédiat par Bancontact ou carte de crédit en entrant ses données bancaires directement sur la page de paiement,
  • Le QR code.

La sécurité et la protection des données

Pour vendre au travers du M-commerce, vous devez impérativement vous assurer de répondre aux exigences de sécurité réglementaires, mais également aux exigences de vos clients. En effet, l’ultra-simplification des sites et applications pour les utilisateurs, les rendant le plus user-friendly possible, ne doit pas se faire au détriment de la sécurité, notamment en ce qui concerne les informations bancaires et les données personnelles.

Il est nécessaire de prévoir des contrôles réguliers afin de vous assurer qu’aucune faiblesse ou attaque ne mette en danger la sécurité des données de vos clients.

La réticence des utilisateurs

Si de nombreuses personnes ont abandonné leur panier au moment de l’étape de connexion, cela signifie peut-être qu’ils ne souhaitent pas s’inscrire sur votre interface et entrer leurs données personnelles. Dans ce cas, pourquoi ne pas leur proposer une connexion via un réseau social ou via leur compte Google ?

Une autre option est de laisser l’opportunité de passer commande via un accès “guest”. Vous perdrez certes des données utiles sur vos clients, mais vous augmenterez leur taux de conversion.

En suivant ces best practices du M-commerce et en développant une stratégie marketing efficace, vous ferez baisser drastiquement le taux d’abandon de panier de vos consommateurs et améliorerez votre ROI.

Vous souhaitez lancer un projet de M-commerce ? Parlons-en !